NOUVELLE RECHERCHE : Accroître la longévité des vaches dans les fermes laitières en améliorant la régie des veaux au cours de leur première année de vie

La longévité des vaches a un impact significatif sur la durabilité de la production laitière, considérant que la rentabilité d’un animal en production ne commence souvent qu’à la troisième lactation. Une bonne régie des veaux en début de vie semble avoir un effet sur la performance et la productivité future des animaux[i]; cependant, peu d’études existent sur l’influence à long terme des pratiques de régie et des stratégies d’alimentation utilisées pendant cette période.

Un projet mené dans le cadre de la Grappe de recherche laitière 3 et dirigé par Greg Keefe et J Trenton McClure (Université de l’Île-du-Prince-Édouard), en collaboration avec Elsa Vasseur (Université McGill) et Débora Santschi (Lactanet), étudie les associations entre la régie et le bien-être des veaux et la productivité et la longévité réelles des vaches comparativement à leur plein potentiel génétique. 

« Notre objectif est d’identifier les meilleures pratiques de régie qui peuvent être adoptées pour aider les veaux à atteindre leur plein potentiel génétique, explique Greg Keefe. Ce travail, de pair avec la recherche d’Elsa Vasseur (Chaire de recherche industrielle CRSNG/Novalait/Producteurs laitiers du Canada/Lactanet sur la vie durable des bovins laitiers), favorisera une vie productive à plus long terme pour les vaches laitières canadiennes. »

L’équipe recueillera auprès de plus de 1 500 fermes du Québec et des Maritimes des données sur les pratiques de régie des veaux, y compris sur les pratiques de gestion du colostrum, l’alimentation pré-sevrage (croissance) et les événements liés à la santé des veaux (morbidité et mortalité). Les chercheurs utiliseront aussi des données déjà recueillies sur près de 3 500 veaux du Nouveau-Brunswick à l’aide d’un journal exhaustif sur les veaux permettant de rassembler toute l’information au sujet des animaux. Ces données incluront des facteurs tels que la santé et l’immunité, l’alimentation, le gain de poids et les maladies documentées au fil du temps. Des données sur la production de lait (production de 305 jours pour une lactation complète, production totale à vie jusqu’à la fin de l’étude), la date de réforme et les raisons pour lesquelles les vaches quittent le troupeau seront extraites annuellement de la base de données d’amélioration des troupeaux laitiers (DHI). De plus, les associations entre les données recueillies en début de vie et la productivité et la longévité des vaches adultes seront évaluées et calculées. 

Des données sur un sous-ensemble de ces animaux sur lesquels des tests génétiques ont été effectués lorsqu’ils étaient des veaux seront également liées aux données de gestion, d’alimentation et de santé afin d’étudier l’impact de la régie en début de vie sur l’atteinte du plein potentiel génétique des veaux au moyen de mesures relatives à la productivité et à la longévité de l’animal. 

« Nous travaillons avec une équipe formidable pour identifier les pratiques de régie et les événements de santé chez les veaux afin d’aider les producteurs à tirer le maximum du potentiel génétique de leurs animaux », explique J Trenton McClure. « C’est Lactanet qui gère l’enquête sur la gestion des veaux auprès des producteurs. De plus, nous recherchons des producteurs qui pratiquent le génotypage chez une portion de leurs veaux afin qu’ils contribuent au projet de recherche en participant à une autre courte enquête sur les pratiques vétérinaires et les événements de santé chez les veaux dans leur ferme » a conclu Dr. McClure.


Nous cherchons des producteurs laitiers pour cette étude de recherche!

Les producteurs laitiers du Québec et du Nouveau-Brunswick sont invités à participer à cette étude.

Si vous choisissez de participer, veuillez répondre à six courtes questions en cliquant sur le lien ci-dessous pour voir si votre troupeau se qualifie pour l’étude. 

Si vous vous qualifiez, les chercheurs vous contacteront pour vous demander de répondre à un court questionnaire de suivi d’environ 15 minutes en lien avec la régie de la santé de vos veaux. Les chercheurs vous demanderont également votre permission pour accéder par l’entremise de Lactanet à vos données de production à propos des animaux chez qui vous avez fait des tests génétiques. Les données auxquelles nous souhaitons avoir accès concernent ce qui suit : la production laitière, la fertilité, le taux de survie, les paramètres de santé et l’état de chair. 

Une fois que vous aurez répondu au questionnaire de 15 minutes, les chercheurs vous offriront une carte-cadeau de 10 $ de votre choix (Tim Hortons ou Canadian Tire) pour vous remercier de votre temps. Si vous avez des questions avant de prendre votre décision, n’hésitez pas à communiquer avec les personnes suivantes : en anglais, Elizah McFarland (edmcfarland@upei.ca) 902 566-0969, le Dr J.T McClure (jmcclure@upei.ca) 902 566-0717 ou le Dr Greg Keefe (gkeefe@upei.ca) ou en français, Cynthia Mitchell (camitchell@upei.ca) 902 566-6081. 

Merci de considérer de participer à ce projet!

Français : https://www.surveymonkey.com/r/TTG2CHL


Aperçu du projet

  • Chercheurs principaux : Greg Keefe et J Trenton McClure (University of Prince Edward Island)
  • Co-chercheurs : Elsa Vasseur (Université McGill), Luke Heider (University of Prince Edward Island) et Débora Santschi (Lactanet) 
  • Période : 2018-2022
  • Budget total : 269 100 $ 

Téléchargez un sommaire du projet ici : RechercheLaitiere.ca.


[i]Lohakare et al., 2012. Asian-Austrasas J. Anim. Sci. 25(9): 1338; Dingwell et al., 2006. J. Dairy Sci. 89(10): 3992 

Laisser un commentaire