Le kiosque de la recherche laitière des Producteurs laitiers du Canada sera au Western Canadian Dairy Seminar

Le kiosque de la recherche laitière des Producteurs laitiers du Canada (PLC) sera l’un des kiosques à visiter lors du Western Canadian Dairy Seminar (WCDS) qui se tiendra à Red Deer, en Alberta, du 10 au 13 mars prochain. Plus de 800 participants, dont la plupart sont des producteurs laitiers, seront présents à cet événement où les PLC distribueront un nouveau feuillet d’information sur les meilleures pratiques pour l’utilisation du bain de pieds ainsi que des résumés des nouveaux projets de la Grappe de recherche laitière 3.

Unknown copy 4De plus, parmi les nombreux conférenciers invités au WCDS, Nina von Keyserlingk, professeure à l’Université de la Colombie-Britannique et l’une des titulaires de la Chaire de recherche industrielle du CRSNG en bien-être des bovins laitiers, présentera une conférence sur Identifying Gaps in Building Bridges: Working Towards a Sustainable Dairy Industry. Les PLC ont été l’un des partenaires fondateurs de la Chaire en bien-être des bovins laitiers de l’Université de la Colombie-Britannique lorsqu’elle a été créée en 1997. Depuis, les producteurs laitiers canadiens ont continué d’investir dans le programme et ont renouvelé leur engagement pour un nouveau mandat de cinq ans s’échelonnant de 2019 à 2024.

Nina von Keyserlingk et les cotitulaires de la chaire, Dan Weary et David Fraser, ont développé un programme de renommée mondiale dans ce domaine de recherche, fournissant des données scientifiques permettant d’établir les meilleures pratiques et normes en matière de bien-être des bovins laitiers au Canada et ailleurs dans le monde. Plus particulièrement, les résultats publiés de leur recherche ont servi de données scientifiques dans l’élaboration des protocoles d’évaluation du bien-être animal pour le volet Bien-être des animaux de proActionMD des PLC.

Pour consulter un sommaire des récentes conclusions de la Chaire en bien-être des bovins laitiers, consultez les Faits saillants de la recherche laitière 2018.

La vitamine B12 dans les produits laitiers s’assimile mieux

image006

Le lait est une excellente source de vitamine B12. En effet, un verre de lait (portion de 250 ml) fournit environ la moitié de l’apport quotidien recommandé chez les adultes¹. De plus, des études, dont certaines ont été financées dans le cadre de la Grappe de recherche laitière 2 (2013-2018), ont révélé que la vitamine B12 présente dans le lait de vache s’assimile beaucoup mieux que les suppléments de vitamines, et que le fromage cheddar est l’une des meilleures sources naturelles de vitamine B12, après le lait de vache.

images copy 2Christiane Girard, chercheuse scientifique au Centre de recherche et de développement de Sherbrooke, et son équipe de collaborateurs ont réalisé leur étude en utilisant des porcs, car leur système digestif est très similaire à celui de l’être humain. Ils ont donné à des porcs soit du lait de vache, soit des suppléments de vitamine B12 afin de comparer le taux d’assimilation de cette vitamine. Ils ont observé que la vitamine B12 présente naturellement dans le lait de vache s’assimile deux fois mieux que celle d’origine synthétique².

L’équipe de recherche a également cherché à savoir si la vitamine B12 présente dans les autres types de produits laitiers s’assimilait mieux qu’un supplément synthétique. Pour fin de comparaison, ils ont donné aux porcs un repas de fromage cheddar, de fromage suisse, de yogourt, de tofu (sans aucune trace de B12) ou de tofu avec B12 synthétique ajoutée. Ils ont comparé le taux d’apparition de la B12 dans le sang dans les heures qui ont suivi et ont découvert que le fromage cheddar l’emporte haut la main sur le tofu enrichi de B12 synthétique. La vitamine B12 provenant du fromage avait un taux de biodisponibilité deux fois plus élevé que celle du tofu enrichi de vitamine B12 synthétique. Le fromage cheddar est donc l’une des meilleures sources naturelles de vitamine B12 après le lait de vache³.

Sources et rôles de la vitamine B12

La vitamine B12 est principalement présente dans les aliments d’origine animale, notamment la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers. Elle peut également être trouvée dans quelques aliments végétaux qui sont enrichis avec cette vitamine.

Cette vitamine est essentielle pour assurer les fonctions neurologiques et pour la croissance et la division des cellules, dont les globules rouges.

Les végétariens, principalement les végétaliens, les personnes âgées et les femmes enceintes sont plus à risque de déficience en vitamine B12 .

{Ce texte contient des extraits d’un article publié par Agriculture et Agroalimentaire Canada}


¹ http://www.savoirlaitier.ca/nutriments-laitiers/autres-elements-nutritifs/le-lait-source-excellente-de-vitamine-b12

² J. Jacques Matte, F. Guay et C. L. Girard. Bioavailability of vitamin B12 in cows’ milk. British Journal of Nutrition 2012; 107, 61-66

³ D. Dalto Bueno, I. Audet, C.L. Girard, J. J. Matte. Bioavailability of Vitamin B12 from Dairy Products Using a Pig Model. Nutrients 2018 Aug 21;10(9). pii: E1134

Un webinaire des PLC présente les plus récentes données scientifiques sur l’alimentation, les maladies cardiovasculaires et la mortalité

L’équipe des diététistes des Producteurs laitiers du Canada a organisé un webinaire en novembre pour présenter aux professionnels de la santé les plus récentes données scientifiques sur les gras saturés et leur association avec les maladies cardiovasculaires et la mortalité.

Le Dr Andrew Mente du Population Health Research Institute, qui est professeur agrégé au Département des méthodes, des données et de l’impact de la recherche en santé [Health Research Methods, Evidence, and Impact] de l’Université McMaster, a fait une présentation sur : les plus récentes données scientifiques sur les gras saturés et leur association avec les maladies cardiovasculaires et la mortalité; l’étude PURE et certaines de ses principales conclusions sur les gras saturés, les glucides et divers aliments; et les modèles alimentaires sains issus de l’étude PURE.

L’étude PURE est une étude de cohorte multinationale à grande échelle menée dans 21 pays auprès de personnes âgées de 35 à 70 ans. Les chercheurs ont suivi les apports alimentaires et la consommation de lait, de yogourt et de fromage au fil du temps chez 138 484 personnes. Ils ont également évalué la mortalité et les événements cardiovasculaires majeurs totaux (c.-à-d. les maladies cardiovasculaires, les accidents vasculaires cérébraux et les infarctus du myocarde majeurs) afin d’évaluer toute association entre la consommation de produits laitiers totaux et de produits laitiers précis et la mortalité et les événements cardiovasculaires. L’équipe de chercheurs a trouvé une association entre la consommation de produits laitiers, particulièrement de produits laitiers à pleine teneur en matières grasses, et un risque plus faible de mortalité et d’événements cardiovasculaires majeurs au sein d’une population diverse multinationale.

Pour plus d’information sur l’étude PURE, lisez l’article à bloguerecherchelaitiere.ca.