Des scientifiques présentent leurs projets de recherche au Symposium sur les bovins laitiers

 

EIEfadmXUAUj8Eb.jpeg

Le kiosque sur la recherche laitière des Producteurs laitiers du Canada était présent au Symposium sur les bovins laitiers à Drummondville, au Québec, le 29 octobre 2019, afin de fournir de l’information sur les nouveaux projets de la Grappe de recherche laitière 3 ainsi que distribuer des fiches techniques sur les bains de pieds, l’utilisation et la qualité de l’eau. Plus de 500 producteurs et professionnels du secteur laitier ont participé à ce symposium d’une journée.

Trois chercheurs ayant des projets de recherche financés par les Producteurs laitiers du Canada dans le cadre de la Grappe de recherche laitière et de la Chaire de recherche industrielle sur la vie durable des bovins laitiers ont présenté les résultats de leurs projets.

Unknown.jpegDr Benoît Lamarche, chercheur et responsable de l’Unité d’investigation nutritionnelle clinique à l’Université Laval, a fait une conférence sur l’impact de la consommation de produits laitiers sur la santé. Il a présenté des données scientifiques selon lesquelles la consommation de produits laitiers n’entraîne pas de problèmes de santé et que certains produits laitiers pourraient avoir des effets favorables sur la santé (c’est-à-dire en remplaçant d’autres aliments ou en contribuant à l’apport en certains éléments nutritifs). Il a conclu en affirmant que les recommandations actuelles à propos des produits laitiers à teneur réduite en gras devraient être reconsidérées. Sa présentation incluait des résultats de recherche issus de son projet sur la consommation de produits laitiers et la santé cardiovasculaire mené dans le cadre de la Grappe de recherche laitière 2.

Unknown-2Dre Annie Claessens, chercheuse au centre de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada à Québec, a informé les participants des premiers résultats issus de son projet visant à accroître la production et l’utilisation de fourrages à base de luzerne au Canada. Le développement de cultivars de luzerne plus nutritifs et persistants grâce à la sélection et à l’amélioration génétique s’avère un processus long et complexe, mais constitue une avenue prometteuse pour augmenter la production de lait fourrager, permettre une meilleure utilisation de la protéine, et donc, de réduire la dépendance aux concentrés et diminuer les rejets azotés… des impacts économiques et environnementaux non négligeables!

elsa_vasseur_109-1465408337-1575199832460.jpgDre Elsa Vasseur, titulaire de la Chaire de recherche industrielle sur la vie durable des bovins laitiers à l’Université McGill, a informé les participants sur comment rendre la base de stalle plus confortable. L’utilisation d’un garde-litière pour maintenir une plus grande profondeur de litière semble être une solution raisonnable et applicable pour les fermes en stabulation entravée. Une telle mesure pourrait être utile pour les producteurs souhaitant augmenter le confort et le temps de repos de leurs vaches, tout en les préservant mieux des blessures corporelles. Dre Vasseur a également présenté l’impact du premier cas de mammite ou de boiterie sur la longévité et la rentabilité des vaches primipares.

Laisser un commentaire