L’aménagement des stalles pourrait influencer l’efficacité des systèmes d’alimentation automatique auprès des veaux

De plus en plus de producteurs laitiers optent pour le logement des veaux en groupe et pour les systèmes d’alimentation automatique. Plusieurs raisons justifient le choix de cette technologie. En plus des bienfaits en matière de santé et de bien-être des veaux, les producteurs apprécient la possibilité de réduire leur recours à la main d’œuvre tout en pouvant assurer aux veaux un apport suffisant en lait. Les systèmes automatisés permettent également aux producteurs de surveiller la consommation de lait de chaque veau et de mieux détecter les animaux malades grâce aux alarmes intégrées au système.

Cependant, les systèmes d’alimentation automatique comportent certains défis, dont la nécessité d’enseigner aux veaux à s’en approcher et à les utiliser. Certains d’entre eux y parviennent moins facilement que d’autres, ce qui peut entraîner une diminution de leur consommation de lait, un ralentissement de leur croissance et un plus grand risque de maladie.

L’Université de Guelph a mené une étude (financée dans le cadre de la Grappe de recherche laitière) pour mieux comprendre comment les méthodes d’enseignement et les types de stalles utilisés pourraient influencer l’interaction des veaux avec les systèmes automatiques. C’est une étudiante de cycle supérieur, Tanya Wilson, qui a mené le projet, encadrée par le professeur Derek Halley. Les chercheurs ont comparé deux types de stalles couramment utilisées avec les systèmes d’alimentation automatique. L’étude visait à déterminer si les veaux apprendraient à utiliser l’une des stalles plus facilement que l’autre. Ils avaient émis l’hypothèse que les veaux prendraient plus de temps à s’approcher, sans assistance, des stalles munies de cloisons pleines en plastique blanc, comparativement aux stalles munies de cloisons en grilles de métal.

Les chercheurs ont inscrit à l’étude 147 veaux Holstein du Centre de recherche et d’innovation laitière Elora (en Ontario). Les veaux étaient âgés d’au moins quatre jours au moment de l’intégration au logement en groupe, jumelé à un système d’alimentation automatique. Chaque veau a été jumelé à l’un des deux types de stalle, à cloisons pleines en plastique (Figure 1) ou à grilles de métal (Figure 2). Ensuite, les chercheurs ont entraîné les veaux à utiliser les stations d’alimentation automatique en les laissant d’abord téter leurs doigts, puis en les guidant vers les tétines des stations. À l’aide de caméras vidéos, les chercheurs ont filmé le comportement des veaux durant les trois jours de l’étude. Ils ont ensuite utilisé les données tirées des systèmes automatisés pour déterminer combien de temps les veaux avaient attendu pour s’en approcher, ainsi que la fréquence de consommation et la quantité de lait consommé.

Ils ont découvert que les veaux assignés aux cloisons à grilles de métal avaient pris deux fois plus de temps à s’en approcher que ceux assignés aux cloisons pleines. Ils ont également attendu plus longtemps avant de téter ou de mordre les tétines, et il leur a fallu plus de temps pour boire par eux-mêmes. Par comparaison, les veaux assignés aux systèmes d’alimentation à cloisons pleines ont appris beaucoup plus rapidement à y entrer et à utiliser les tétines. Dans l’ensemble, les veaux ont bu entre 8 et 34 litres au cours des 72 heures d’observation. Les chercheurs ont également découvert que le type de stalle utilisé par les veaux durant l’entraînement de départ avait un impact sur leur facilité d’apprentissage et sur leur consommation de lait. En effet, les veaux assignés aux systèmes à cloisons en grilles de métal ont consommé en moyenne 3,18 litres de moins que les veaux assignés aux cloisons pleines.

Grâce à cette étude, les chercheurs détiennent des preuves préliminaires selon lesquelles certaines caractéristiques des systèmes d’alimentation automatique peuvent influencer l’efficacité d’apprentissage des veaux. Il peut donc y avoir des répercussions sur la quantité de lait consommée et sur la santé et le bien-être des veaux. De ce fait, les producteurs doivent accorder de l’importance au type de stalle utilisé et tenir compte du fait que certains veaux exigeront plus d’entraînement pour réussir leur passage à l’alimentation automatisée.

Auteurs : Emilie Belage, M.Sc., Université de Guelph et Tanya Wilson, étudiante en maîtrise dans le département de médecine de la population, collège vétérinaire, Université de Guelph

Laisser un commentaire