Transfert des connaissances sur les cultures fourragères

Lors d’une assemblée tenue à Ottawa au début de février, les Producteurs laitiers du Canada ont adopté une politique en vertu de laquelle la production des fourrages allait s’ajouter aux priorités de la recherche laitière. La recherche sur les cultures fourragères est en effet de plus en plus importante pour les producteurs laitiers qui continuent de chercher des moyens de cultiver le plus efficacement possible les meilleures sources de nutriments pour leurs vaches.

Fourrages en vedette lors d’événements à venir !

Le 25 février se tiendra un nouvel événement que le CRAAQ a ajouté à sa liste d’activités de transfert. La première édition de la Journée d’information scientifique sur les bovins laitiers et les plantes fourragères aura en effet lieu à Drummondville (Québec). Des experts scientifiques qui œuvrent dans ce secteur, y compris des chercheurs de la Grappe de recherche laitière, présenteront de l’information sur la production, l’utilisation, la récolte et la conservation des fourrages. Continuez à suivre le blogue laitier pour avoir un résumé des débats dès la semaine prochaine! Pour plus de renseignements, consultez l’adresse. (en français seulement).

Le 4 mars, n’oubliez pas de vous inscrire au webinaire, How to produce and use sweet forages organisé par Agriculture et Agroalimentaire Canada, le Beef Cattle Research Council et la Grappe de recherche laitière. Trois experts canadiens vont fournir de l’information sur diverses études qui se sont penchées sur l’accroissement des glucides non structuraux dans les fourrages, y compris l’exploitation des variations diurnes des glucides non structuraux. Le webinaire aura lieu de 21h à 22h, heure de l’Est, et la participation est gratuite. Vous pouvez vous inscrire en ligne dès maintenant à l’adresse suivante.

(REMARQUE : Le webinaire de mars est en anglais seulement; une version française est prévue le 29 avril – les détails concernant l’inscription seront publiés au début de mars).

blog3.png

Le saviez-vous?

Recherchelaitiere.ca propose une base de données qui comprend une liste de près de 2 000 chercheurs et collaborateurs laitiers et une liste de plus de 500 projets de recherche laitière menés depuis 1996!

Nutrition et santé humaines

Une équipe de recherche dirigée par Hope Weiler, Ph.D., de l’Université McGill, étudie les effets de la consommation de produits laitiers sur le développement des os chez les adolescents. L’équipe va observer la consommation de produits laitiers chez un groupe d’adolescents en santé âgés de 15 à 18 ans pendant une période de deux ans. Ce groupe d’âge représente une période cruciale dans le développement du pic de la masse osseuse. Le régime alimentaire et l’activité physique sont des facteurs clés du mode de vie pour la prévention primaire de l’ostéoporose d’après le Guide alimentaire et les Guides d’activité physique canadiens.

Appelée FAMILY et financée par la Grappe de recherche laitière, l’étude de Mme Weiler a reçu des réactions très positives de la collectivité. Le quotidien Montreal Gazette a d’ailleurs publié un article le 17 février dernier sur les travaux et les efforts de recrutement de Mme Weiler. L’équipe de recherche souhaite recruter 200 adolescents pour l’étude afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Même si les ados composent le principal groupe cible de l’étude, elle s’appelle tout de même l’étude FAMILY parce que les parents jouent un rôle très important dans les achats et la préparation des aliments et dans l’adoption de saines habitudes alimentaires par leurs enfants. Par conséquent, les habitudes des parents et leurs comportements à l’égard des produits laitiers vont également être étudiés.

Selon Mme Weiler, la recherche démontre que 75 % des adolescents ne consomment pas suffisamment de produits laitiers comparativement aux recommandations du Guide alimentaire canadien. Cela signifie qu’ils pourraient ne pas avoir un apport suffisant des minéraux dont ils ont besoin, comme le calcium, durant cette importante phase de leur croissance. Les coûts médicaux et économiques associés aux fractures ostéoporotiques qui pourraient être évitées si la consommation de produits laitiers atteignait les recommandations pertinentes sont estimés à 129 millions d’euros pour la France et à 200 milliards de dollars en Amérique du Nord.

Pour consulter un résumé de l’étude, visitez le site www.recherchelaitiere.ca.

Les producteurs ont leur mot à dire sur la recherche laitière canadienne

Le 16 février, une campagne nationale était lancée afin d’inviter les producteurs laitiers du pays tout entier à avoir leur mot à dire sur la recherche laitière canadienne. L’équipe chargée de la campagne menée dans le cadre de la Grappe laitière de recherche a fait une première escale le 17 février à Guelph à l’occasion d’un événement de communication et de diffusion de la recherche laitière organisé par les DFO. Des producteurs laitiers, des chercheurs et des étudiants ont ainsi eu la chance d’avoir leur mot à dire au kiosque aménagé sur place et la campagne a suscité des réactions très positives.

Tous les producteurs laitiers canadiens qui participent à l’activité de consultation et de transfert des connaissances ont droit à une chance de gagner une inscription à un événement/conférence de diffusion sur la recherche laitière près de chez eux. Même si les producteurs laitiers demeurent le principal public cible de la campagne, toutes les personnes qui travaillent dans le secteur laitier sont invitées à répondre au sondage en ligne. Les répondants ont jusqu’à la fin de 2015 pour donner leur avis et toutes les réponses seront compilées et classées de manière à établir les priorités de recherche des producteurs. L’information ainsi recueillie contribuera à la préparation de la demande de nouveau financement à venir à l’égard de Cultivons l’avenir 3 en 2018.

Comment avoir votre mot à dire?

Ayez votre mot à dire sur la recherche laitière canadienne…

Sur la toile : À l’adresse www.recherchelaitiere.ca

Par texto : Textez au numéro 76000 et dans la boîte de message, entrez le mot Innovation. Le lien à destination de la page du sondage vous sera envoyé afin que vous puissiez y accéder sur votre téléphone mobile.

En personne : Visitez notre kiosque lors d’un événement tenu en 2015. Notre prochaine escale aura lieu au Western Canadian Dairy Seminar à Red Deer (Alberta), du 10 au 13 mars.

Pour plus de renseignements :

Shelley.Crabtree@dairyresearch.ca