La première étude nationale du secteur laitier doit démarrer

Par : Dr David Kelton, Professeur, Médicine des populations, University of Guelph

À partir de janvier 2015, la première étude nationale du secteur laitier sera menée dans tout le Canada. Il s’agit d’une activité de recherche financée par les Producteurs laitiers du Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, le Réseau laitier du Canada et la Commission canadienne du lait par le biais du programme de la grappe de recherche laitière 2. L’étude suit le modèle des études du National Animal Health Monitoring System (NAHMS) (Système national de surveillance de la santé des animaux) qui sont effectuées périodiquement aux États-Unis. L’objectif consiste à recueillir des données sur la santé et la gestion d’un échantillon aléatoire de fermes laitières de tout le pays afin de décrire l’état actuel de l’industrie laitière canadienne et d’en effectuer une analyse comparative.

Au printemps de 2014, divers intervenants du secteur laitier ont été recrutés et chargés de classer par ordre de priorité les sujets de la prochaine étude canadienne au moyen d’un questionnaire en ligne. La réaction fut époustouflante, car plus de 1 000 personnes y ont répondu. Le bien-être des animaux était le principal enjeu en matière de gestion qui a été cerné, tandis que la boiterie était le principal enjeu sur le plan de la santé. Parmi les autres enjeux en matière de gestion, citons la biosécurité, les coûts de la maladie, l’utilisation d’antibiotiques, la salubrité des aliments, la santé reproductive et la santé des pis. Venaient en tête des enjeux en matière de santé, la diarrhée des veaux, les troubles respiratoires, la diarrhée virale bovine (DVB), la leucose bovine enzootique (LBE)/le virus de la leucémie bovine (VLB), la maladie de Johne, E. coli (salubrité des aliments), et la mammite à S. aureus. Ces enjeux délimitent le cadre de la prochaine étude.

L’étude se déroulera en deux phases. La phase 1 démarrera au début de 2015 et sera menée au moyen d’un questionnaire auquel on demandera à un certain nombre de producteurs sélectionnés aléatoirement de répondre en ligne ou par téléphone. On veillera, au moyen du processus de sélection, à ce que toutes les provinces soient représentées proportionnellement et à ce que des producteurs qui ne sont pas actuellement accrédités auprès d’un organisme de contrôle laitier soient inclus. Cette phase contribuera à établir des points repères nationaux pour la production et la gestion des fermes. Au cours de la deuxième phase de l’étude, des équipes régionales d’étudiants universitaires visiteront un sous-ensemble de fermes pendant l’été de 2015 et prélèveront des échantillons biologiques des animaux ainsi que des données sur des problèmes de gestion et de maladie particuliers.

Les résultats de cette activité proactive menée en collaboration profiteront aux producteurs de bien des façons. La participation à la première phase produira des données qui leur permettront de comparer leur exploitation à des points repères locaux, régionaux et nationaux. La participation à la visite des fermes leur procurera des résultats de test gratuits pour certaines maladies importantes au Canada. En outre, les résultats contribueront à orienter les futurs travaux de recherche et les activités de développement d’entreprises agricoles, d’éducateurs et de chercheurs universitaires. Enfin, ils concourront à renforcer la solide réputation en matière de salubrité des aliments et de durabilité dont jouit l’industrie laitière canadienne auprès des consommateurs.

Pour un sommaire de ce projet, visitez : RechercheLaitière.ca.

Meilleur confort, meilleur rendement de la ferme : la recherche aboutit à l’élaboration d’une méthode pour améliorer le confort des animaux

Meilleur confort, meilleur rendement de la ferme : la recherche aboutit à l’élaboration d’une méthode pour améliorer le confort des animaux

Par : Elsa Vasseur, Chercheur, University of Guelph (Campus d’Alfred) evasseur@uoguelph.ca

Je travaille depuis 2010 avec des chercheurs et des étudiants en production laitière d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, des universités de la Colombie-Britannique, de Calgary et de Guelph (qui est à présent mon université d’attache) et de l’Université Laval, ainsi qu’avec des spécialistes en vulgarisation de Valacta Inc., sur un projet dont la finalité est l’élaboration d’un outil pour évaluer et améliorer le confort des animaux laitiers dans les étables à stabulation entravée et libre au Canada (Grappe de recherche laitière (2010) recherchelaitière.ca). Ce fut une expérience extraordinaire à bien des niveaux. Nous avons finalement été en mesure de concevoir un outil qui est facile à utiliser et qui peut effectivement aider les producteurs à apporter sur le champ des modifications qui améliorent le bien-être de leurs animaux et, en fin de compte, le rendement de leur ferme.

J’ai conçu l’outil pour évaluer le confort des vaches comme la version « adulte » d’un outil que j’avais précédemment mis au point en collaboration avec mes collègues du Québec en 2009 pour évaluer la gestion de l’élevage des sujets de remplacement. L’outil pour les veaux a remporté un vif succès et a obtenu des résultats très favorables.

L’élaboration d’un outil d’évaluation du confort des vaches est un processus fastidieux, et nous avons réussi à le mener à bien grâce à la solide collaboration de notre équipe de chercheurs qui s’est étendue à tout le Canada. Et ce ne fut possible que grâce à l’apport et au leadership précieux que nous avons reçus de l’industrie, qui est l’utilisateur final de cet outil. Nous avons utilisé le Code de pratiques pour le soin et la manipulation des bovins laitiers comme référence pour fixer les objectifs que nous devions atteindre. L’outil est conçu pour aider les producteurs à juger à quel point ils respectent le Code de pratiques et à déterminer les modifications en matière de régie et de logement qui peuvent améliorer le confort des vaches laitières dans leur ferme. L’outil d’évaluation comporte plusieurs documents afin que l’on puisse évaluer entièrement les facteurs de risque et les mesures du confort des vaches qui en résulte (y compris : questionnaires, liste de contrôle dans l’étable, PN détaillées, documents de notation). Une copie de l’outil et de ses documents peut être consultée à l’adresse dairyresearch.ca. (https://www.dairyresearch.ca/francais/animal-comfort-tool.php)

Il est fantastique de recevoir des commentaires favorables des producteurs qui ont été évalués (et qui n’ont pas toujours reçu d’excellentes notes!). Nous avons reçu des commentaires comme « très utile », « m’aidera à améliorer les choses dans ma ferme ». En outre, les Producteurs laitiers du Canada ont adopté l’outil pour qu’il les aide à élaborer le programme d’évaluation des soins des animaux, qui fait désormais partie de l’Initiative proAction : Excellence à la ferme, ce qui prouve à quel point l’élaboration d’un matériel de recherche qui peut être utilisé directement par l’industrie et profiter aux producteurs de tout le pays arrivait à point nommé.

Pour voir l’article scientifique : http://www.journalofdairyscience.org/article/S0022-0302(14)00738-3/abstract

La pondération des caractères : ce que vous voyez n’est pas la realité!

Saviez-vous que les caractères tels que le rendement en lait, la Conformation, la Croupe et l’Aptitude au vêlage ne sont pas inclus dans l’IPV? Pensez-vous que ces caractères sont importants dans votre sélection de taureaux et votre programme d’amélioration du troupeau et qu’ils DEVRAIENT être inclus dans la formule d’IPV? Permettez-nous de vous rassurer – ce n’est pas parce que certains caractères ne sont pas inclus dans un indice comme l’IPV que vous ne réaliserez pas de progrès en ce qui les concerne lors de votre sélection en fonction de l’IPV. Comment cela est-il possible?

Explications à propos des corrélations

On retrouve des exemples de corrélations partout. Lorsqu’une corrélation entre deux choses est positive, alors à mesure qu’une d’elles change, l’autre change dans le même sens. Dans les exemples tirés de l’industrie automobile ci-dessous (Figure 1), à mesure que le nombre d’accidents augmente, il en va de même pour le coût des primes d’assurance. Lorsqu’une corrélation négative existe entre deux choses, alors à mesure que l’une d’elles augmente, l’autre diminue, comme le démontre la corrélation entre le kilométrage et la valeur d’un véhicule. Dans les cas où il n’y a pas de relation claire entre deux choses, la corrélation sera nulle ou très près de zéro.

f1fr

 

Les corrélations génétiques nous indiquent à quel point l’influence génétique de deux caractères est commune aux deux. Si la corrélation est supérieure à zéro, cela suggère que les deux caractères sont influencés par des gènes communs. Les corrélations génétiques sont importantes parce que si deux caractères sont génétiquement corrélés, la sélection d’un de ces deux caractères occasionnera aussi un changement génétique chez l’autre, et ce changement pourrait être souhaitable ou non souhaitable.

Les corrélations génétiques et pourquoi elles sont importantes

Les   corrélations  génétiques  estimées  entre  les   caractères,  basées  sur   les   épreuves canadiennes officielles des taureaux Holstein, sont démontrées au Tableau 1. Dans ce tableau, les corrélations souhaitables qui sont de 10 % ou plus sont identifiées en vert alors que les corrélations  négatives  inférieures  à  10 %  sont  illustrées  en  rouge.  Essentiellement,  les corrélations qui se situent à moins de 10 % de zéro ne sont pas jugées importantes. Lorsqu’on regarde la section qui inclut les caractères de production, on voit bien que les rendements sont en étroite corrélation, particulièrement les rendements en lait et en protéine, mais que le rendement en lait est négativement corrélé à ses composants. On peut observer la même situation dans le quadrant indiquant les corrélations entre les cinq principaux caractères de conformation, qui sont toutes positives. Dans de tels cas, la sélection génétique pour n’importe quel de ces caractères entraînera également une réponse positivement corrélée pour les autres.

t1fr.png

 

Si vous suivez la colonne et la rangée de la Fertilité des filles (FF), vous verrez que ce caractère présente une corrélation négative avec les rendements en lait, en gras et en protéine ainsi qu’avec la Conformation et la Puissance laitière. Cette relation antagoniste entre les rendements en production et la fertilité n’est pas nouvelle. Jusqu’à récemment, les programmes d’élevage des bovins laitiers en Amérique du Nord et dans le monde portaient essentiellement sur la sélection en fonction de l’augmentation des rendements en production. Bien que de grands progrès aient été réalisés, un effet secondaire indésirable a été la réduction de la fertilité dans nos populations laitières. Le fait de ne pas accorder d’attention à la corrélation négative entre ces deux caractères a contribué à la réduction de la fertilité.

Les évaluations génétiques de la Fertilité des filles ont été publiées pour la première fois en novembre 2004 et elles ont été intégrées à la formule d’IPV peu après en février 2005. En raison  des  décisions de  sélection basées  sur  l’IPV  au  cours  de  la  dernière décennie, la tendance génétique à la baisse pour la Fertilité des filles a pris fin alors que des gains positifs ont continué d’être réalisés pour les caractères de production. Un indice comme l’IPV permet d’effectuer une sélection simultanée de caractères importants tels que les rendements en production et la Fertilité des filles de façon à ce que si des poids appropriés sont accordés à chaque caractère, le progrès génétique peut survenir pour les deux, malgré leurs corrélations génétiques négatives.

L’IPV est un indice composé de caractères pondérés, avec des poids s’additionnant jusqu’à 100. Les caractères inclus dans la formule d’IPV Holstein actuelle, et l’importance relative accordée à chacun, apparaissent dans la portion supérieure de la Figure 2. La portion inférieure présente la réponse pour chaque caractère attendue en fonction de la sélection pour l’IPV. Les poids relatifs accordés aux différents caractères inclus dans la formule d’IPV n’entraînent pas directement une réponse de sélection. Là encore, la situation s’explique par les corrélations entre les caractères. Bien que les caractères tels que le rendement en lait, la Conformation, la Croupe et l’Aptitude au vêlage ne figurent pas dans la formule d’IPV, la sélection en fonction de l’IPV permettra de réaliser des progrès pour ces caractères.

f2fr

 

Notre industrie consacre beaucoup de temps à déterminer quels caractères devraient être inclus dans  l’IPV  et  quelle  importance  relative  devrait  être  accordée  à  ces  caractères.  Cela  a clairement créé de la confusion quant aux objectifs de la race et ce à quoi nous pouvons nous attendre pour réaliser des progrès. Au cours des prochains mois, nous poursuivrons les discussions sur la mise à jour de la formule d’IPV ainsi que sur l’étude d’un nouvel indice de profit. À l’avenir, les efforts de vulgarisation seront concentrés sur la réponse attendue pour chaque caractère résultant de la sélection en fonction d’un indice. Après tout, les caractères à indices et les pondérations paraissent bien sur papier, mais la réponse est ce qui permettra d’accomplir de réels progrès dans votre troupeau.

Auteurs :
Lynsay Beavers, coordonnatrice de la liaison avec l’industrie, CDN
Brian Van Doormaal, directeur général, CDN

Date :
Octobre 2014

« Choix d’aujourd’hui pour les défis de demain » La 38e édition du Symposium sur les bovins laitiers continue d’apporter de nouvelles connaissances aux producteurs

« Choix d’aujourd’hui pour les défis de demain » La 38e édition du Symposium sur les bovins laitiers continue d’apporter de nouvelles connaissances aux producteurs

La Grappe de recherche laitière est fière d’être, pour une troisième année, un participant et un commanditaire du Symposium sur les bovins laitiers qui se déroulera à Saint-Hyacinthe, au Québec, le 5 novembre. La Grappe commandite la session d’affiches prévue pour 12 h et 16 h, au cours de laquelle on présentera sept affiches sur la recherche, notamment un aperçu de deux projets financés par des partenaires de la Grappe de recherche laitière (santé des onglons et confort des animaux) et la recherche financée par les Producteurs laitiers du Canada sous l’égide de la chaire de recherche industrielle sur les constituants du lait du CRSNG (recherchelaitiere.ca).

Le Symposium des bovins laitiers du Québec attire habituellement plus de 700 producteurs laitiers et intervenants de toute la province et de nombreux autres qui y participent en ligne au moyen de l’accès par webinaire. Depuis près de 40 ans, le Symposium donne l’occasion à des chercheurs du Québec, et de partout au Canada, à transmettre leurs découvertes aux agriculteurs et d’apporter des éclaircissements sur les faits nouveaux et les nouvelles pratiques qui intéressent un vaste éventail d’enjeux critiques à la ferme.

Réjean Bouchard, directeur adjoint, Production laitière des Producteurs laitiers du Canada et directeur de la Grappe de recherche laitière est un membre du group original qui a créé le Symposium en 1976 sous l’égide du Conseil des productions animales du Québec (CPAQ) [qui est aujourd’hui le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)]. Il présidait le Symposium à sa naissance, en 1976, et en est resté le président jusqu’en 1979. « La province était le foyer d’abondantes connaissances sur la recherche laitière, et nous voulions faire en sorte que ces nouvelles connaissances parviennent aux producteurs laitiers efficacement. Nous étions convaincus que le Symposium serait une plateforme idéale pour réunir les chercheurs et les producteurs afin qu’ils discutent ensemble d’enjeux agricoles, de questions et de solutions liées à la recherche », d’expliquer M. Bouchard.

Le programme de cette année promet d’être intéressant pour les producteurs. On présentera des exposés sur les transferts de fermes, l’utilisation responsable d’antibiotiques, l’utilisation efficace de protéines dans les aliments, les dernières nouvelles de la recherche sur le fourrage, une introduction à l’épigénétique, l’importance d’élaborer un plan d’affaires quinquennal, la longévité des bovins laitiers et le confort des vaches. Vous pourrez obtenir un exemplaire du programme en visitant le site : https://www.craaq.qc.ca/Evenements-du-CRAAQ/symposium-sur-les-bovins-laitiers-2014/e/1980#tab_tab-programme

« Après 38 ans, les producteurs sont toujours nombreux à assister au Symposium. Je crois que nous pouvons affirmer que nous atteignons encore et toujours les objectifs que nous nous étions fixés au moment de sa création! » de conclure M. Bouchard.

Venez voir la session d’affiches commanditée par la Grappe de recherche laitière à 12h et 16 h, le 5 novembre, et voyez par vous-même de quelle façon les scientifiques innovent dans le secteur laitier!

Pour recevoir en direct des mises à jour sur Twitter au Symposium, suivez‑nous sur @DairyResearch.

Session d’affiches

 

La santé des onglons : Un pas dans la bonne direction !

Présentateur : André Desrochers
Auteurs : Dr F. Miglior, Dr F. Schenkel, Dr D. Kelton, Dr D. Weary, Dr D. Lefebvre

Mettre la barre haute pour des stalles plus confortables?

Présentateur : Véronique Bouffard
Auteurs : V. Bouffard, A.M. de Passillé, J. Rushen, E. Vasseur, C. Nash, D.B. Haley et D. Pellerin

Différence alimentaire cations-anions et teneur en matières de grasses du lait

Présentateur : Liliana Fadul-Pacheco
Auteurs : L. Fadul-Pacheco, D. Pellerin, P.Y. Chouinard et É. Charbonneau

Effets de l’utilisation de la graine de lin extrudée dans les rations de fermes laitières québécoises

Présentateur : Amélie Beauregard
Auteurs : A. Beauregard, M.P. Dallaire, Y. Chouinard

Moduler le taux de gras du lait en changeant le profil en acide gras de la ration

Présentateur : Hanen Mannai
Auteurs : H. Mannai, P.Y. Chouinard, L. Fadul-Pacheco, D. Pellerin et É. Charbonneau

Impact de l’endométrite post-partum sur la reproduction subséquente des vaches laitières

Présentateur : J.D. Robichaud
Auteurs : J.D. Robichaud et J. Dubuc

Distribution de Mycobacterium avium subsp. paratuberculosis dans l’environnement des troupeaux laitiers du Québec

Auteurs : J.C. Arango, G. Côté, J. Paré, O. Labrecque, J.P. Roy, S. Buczinski, E. Doré, J.H. Fairbrother, N. Bissonnette, V. Wellemans, G. Fecteau