On annonce des investissements en recherche dans les projets de lait biologique

On annonce des investissements en recherche dans les projets de lait biologique

Les producteurs laitiers continuent d’innover fièrement dans le secteur laitier et d’investir dans la recherche qui permettra d’améliorer les pratiques dans les fermes de tout le pays. Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Gerry Ritz, a récemment annoncé un investissement de 8 millions de dollars dans la Grappe scientifique biologique (2013‑2018), qui vient s’ajouter aux contributions de 2,7 millions de dollars provenant de multiples partenaires de l’industrie. Les Producteurs laitiers du Canada sont fiers d’être associés à cette nouvelle grappe biologique dans la quelle ils ont investi 185 000 $ sur cinq ans dans quatre projets.

Le Centre d’agriculture biologique du Canada de l’Université Dalhousie sera chargé d’administrer la grappe et de superviser la mise en œuvre de 37 projets dans 36 établissements de recherche du Canada, notamment des universités, des stations de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et autres.

Les projets laitiers comprennent notamment :

 

 1. Le développement de sources alternatives durables pour la litière des vaches laitières

Chercheure principale : Renée Bergeron, Université de Guelph, campus d’Alfred

Objectif général : L’étude vise à examiner l’utilisation du panic érigé sous deux formes (panic haché en litière accumulée ou matelas de « panic-chaux ») comme sources de litière alternative et durable pour les vaches laitières qui améliorent également le bien-être des vaches.

 

 

2. L’effet de l’exercice et des modifications des stalles sur le confort et le rendement des vaches en stalles entravées

Chercheuse principale : Elsa Vasseur, Université de Guelph, campus d’Alfred

Objectif général : La présente étude vise à examiner dans 20 exploitations agricoles commerciales à stalles entravées de l’Ontario et du Québec, comment les modifications de la configuration des stalles peuvent améliorer le confort des vaches et leur productivité, et si les vaches qui font de l’exercice réagissent différemment aux améliorations des stalles.

 

3. L’évaluation des nouvelles thérapies pour le traitement de la mammite clinique dans les fermes laitières biologiques

Chercheurs principaux : David Francoz et Simon Dufour (Université de Montréal)

Objectif général : L’objectif général de l’étude consiste à déterminer, à évaluer et à formuler une autre approche selon plusieurs axes du traitement de la mammite clinique chez les vaches laitières. Cet objectif de recherche répondrait directement au besoin d’élaborer une autre démarche pour le traitement de la mammite dans les fermes laitières biologiques, qui a été désigné comme une priorité importante à la Conférence canadienne sur les sciences biologiques de 2012.

 

4. Les phytoproduits bioactifs et le contrôle des parasites internes et externes des grands ruminants

Chercheur principal : Simon Lachance, Université de Guelph, campus d’Alfred

Objectif général : Élaborer de nouvelles méthodes et de nouveaux produits pour le contrôle des parasites externes et internes grâce à l’utilisation de répulsifs naturels et de composants bioactifs provenant des plantes.

On trouvera les résumés des projets à l’adresse suivante : http://www.dal.ca/faculty/agriculture/oacc/en-home/organic-science-cluster/OSCII/theme-d.html

 

(Photo Courtesy of the Organic Agriculture Centre of Canada)

Laisser un commentaire