Résultats préliminaires dans la Grappe de recherche laitière 2 – Le point sur la génétique laitière et la génomique

Résultats préliminaires dans la Grappe de recherche laitière 2 –  Le point sur la génétique laitière et la génomique

Le Dr Filippo Miglior est chef de la Recherche et du Développement stratégique du Réseau laitier canadien, professeur adjoint à l’Université de Guelph et chercheur principal dans deux projets de génétique dans le cadre de la Grappe de recherche laitière (santé des sabots et valeur nutraceutique du lait; voir les brefs résumés de ses travaux dans www.recherchelaitiere.ca).

Le Dr Miglior a annoncé les premiers résultats des deux projets, dont voici le résumé.

img_entete_1.jpg

Santé des sabots

Les conclusions préliminaires sont qu’il y a suffisamment de variation génétique pour l’amélioration génétique de la santé des sabots par sélection directe. Les données recueillies standardisées par les pareurs d’onglons peuvent servir à l’analyse génétique.

Les travaux initiaux de la Dre Nuria Chapinal (postdoc à l’Université de la Colombie-Britannique) ont révélé que la dermatite digitale est la lésion la plus fréquente des sabots (20 % des cas) et touche principalement les vaches dans leur première lactation. Viennent ensuite, au deuxième rang, les ulcères plantaires (8 % des cas), dont la fréquence augmente avec l’âge. Les estimations de l’héritabilité pour la dermatite digitale et les ulcères plantaires sont de 8% et 2%, respectivement.

En outre, une proposition de financement de la gestionnaire du projet sur le terrain (Mme AnneMarie Christen) a été soumise pour la mise en œuvre de la collecte des données sur la santé des sabots au Québec. Mme Christen a aussi dressé un inventaire des projets passés et en cours sur la santé des sabots à l’échelle du Canada et créé un nouveau groupe de réseautage entre professionnels, chercheurs, pareurs d’onglons et vétérinaires.

Valeur nutraceutique du lait

Selon les premiers résultats, la sélection pour les dimensions des globules de matière grasse du lait et des micelles des caséines pourrait être possible. Les dimensions des globules de matière grasse et des micelles de caséines dans le lait ont été associées aux différences des propriétés technologiques et de la composition du lait avec effet possible sur la santé humaine. En diminuant les dimensions des globules de matière grasse et augmentant le contenu de la membrane du lait, il serait possible d’adapter la production du lait à des cibles de consommation spécifiques et à l’amélioration des propriétés nutraceutiques du lait.

Le labo de la Dre Milena Corredig (professeure, Université de Guelph) a analysé un total de 1 330 échantillons de lait provenant de 249 vaches laitières dans 25 troupeaux. Mme Allison Fleming (étudiante au doctorat, Guelph) a effectué l’analyse génétique. Des héritabilités élevées de 57% et 50% ont été observées pour les dimensions des globules de matière grasse du lait pondérées par le volume et pondérées par l’aire de la surface, respectivement. L’héritabilité des dimensions des micelles de caséines était de 29%.

Nouveau financement!

Nous sommes heureux d’annoncer que l’Institut de génomique de l’Ontario (Toronto ON) a approuvé 25 000 $ de financement pour le Conseil DairyGen du RLC pour le génotypage des vaches, qui s’ajoute aux projets de génomique de la grappe de recherche laitière. Pour obtenir des résultats importants et applicables, l’objectif est de génotyper 10 000 vaches avec le panel PNM de SNP50. En regroupant les génotypes de divers projets et en ajoutant cet investissement de l’Institut de génomique de l’Ontario, nous espérons abaisser le coût du génotypage.

Laisser un commentaire