L’innovation dans le secteur laitier

L’innovation dans le secteur laitier

L’innovation dans le secteur laitier : L’industrie et le gouvernement réinvestissent en recherche laitière

Les producteurs laitiers canadiens pourront continuer de stimuler l’innovation dans le secteur laitier grâce à de nouveaux investissements de 18,8 millions de dollars dans un deuxième programme de la Grappe de recherche laitière, qui est maintenant en place pour les cinq prochaines années. Le 16 septembre 2013, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il investirait 12 millions de dollars dans la Grappe de recherche laitière, en partenariat avec les Producteurs laitiers du Canada, le Réseau laitier canadien et la Commission canadienne du lait, pour financer de nouveaux projets de recherche laitière dans le cadre de son programme Agri-Innovation.

Les Producteurs laitiers du Canada piloteront cette deuxième Grappe de recherche laitière et investiront 5,3 millions de dollars, en plus des 12 millions de dollars d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le Réseau laitier canadien investira 669 000 $ et la Commission canadienne du lait 750 000 $, ce qui portera le total à 18,8 millions de dollars de financement pour les priorités de recherche de l’industrie de 2013 à 2018.

 

cluster-chart1_fre1.png

Il y a au total 23 projets de recherche, qui mobilisent plus de 100 scientifiques de 15 établissements et 8 centres de recherche à l’échelle du pays. Certains des meilleurs scientifiques du secteur laitier formeront plus de 65 étudiants diplômés et boursiers postdoctoraux au cours des cinq prochaines années. L’objectif d’ensemble du programme est de promouvoir l’efficacité et la durabilité des fermes laitières canadiennes, d’accroître les marchés et de fournir aux Canadiens des produits laitiers de grande qualité, salubres et nutritifs.

Le programme de la première Grappe de recherche laitière (20102013) mené par les Producteurs laitiers du Canada a été lancé en 2010. La deuxième grappe fait fond sur les priorités et les projets de recherche repris en partie de la première grappe.

Voici un survol des activités de recherche sous chaque thème. Les projets doivent débuter le 1er janvier 2014.

THÈME 1 : Production laitière durable

BUT : Améliorer la compétitivité du secteur laitier et les perceptions qu’ont les consommateurs des produits laitiers canadiens, grâce à l’adoption de pratiques novatrices et l’application de nouvelles connaissances qui contribueront à la durabilité économique du secteur et au renforcement des marchés et des produits laitiers.

PRIORITÉS DE RECHERCHE : Douze projets seront consacrés à la salubrité du lait comme source durable d’éléments nutritifs grâce à l’amélioration de la santé et du bien-être des animaux; de la durabilité environnementale et socioéconomique de la production laitière; et de la composition du lait et de la nutrition au moyen de la génomique.

RÉSULTATS ATTENDUS : Les activités de recherche sous ce thème visent à élaborer de nouvelles pratiques et stratégies de gestion pour améliorer l’utilisation de l’azote par une production plus efficiente de protéines du lait des vaches laitières; une meilleure utilisation de l’azote provenant du fumier pour engraisser les cultures; l’élaboration de meilleures pratiques d’alimentation pour réduire les émissions de GES de la fermentation intestinale; la conservation de l’eau et la recherche de moyens d’en faire une utilisation plus efficiente; et la création d’un outil d’autoévaluation pour aider l’agriculteur à gérer les émissions de GES provenant de différentes pratiques agricoles.

La santé et le bien-être des animaux seront l’objet d’un certain nombre de projets visant à limiter les effets de la mammite et à améliorer la qualité et la salubrité du lait; à augmenter la longévité des bovins laitiers par la formulation de meilleures stratégies pour la persistance de la lactation, la reproduction et les pratiques de bien-être des bovins laitiers et des veaux; et à créer une base de données pour réunir de l’information sur la santé des bovins afin de garder la trace de l’efficacité des initiatives en matière de santé des bovins laitiers.

cluster-chart1_fre2.pngTHÈME 2 : Nutrition et santé humaines

BUTS : Mieux comprendre le lien entre les aliments laitiers, la nutrition, la santé et le mieux-être pour améliorer la santé des Canadiens et réduire les coûts des soins de santé; et contribuer au développement économique du secteur laitier par une augmentation de la consommation et la commercialisation de nouveaux produits et de nouvelles technologies.

PRIORITÉS DE RECHERCHE : Sept projets comprendront des activités axées sur la santé cardiovasculaire, la santé métabolique comme le diabète de type 2, le poids santé et la composition de l’organisme, y compris la santé osseuse et la nutrition et la fonction optimales.

RÉSULTATS ATTENDUS : De nouvelles preuves scientifiques révèlent que les produits laitiers jouent un rôle bénéfique pour réduire le risque des états pathologiques comme l’obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et l’ostéoporose (autant de fardeaux pour la santé qui alourdissent considérablement les coûts de notre système de soins de santé). On poussera davantage la recherche pour mieux comprendre le rôle que jouent les produits laitiers dans ces états pathologiques, notamment le rôle des produits du lait à teneur normale en matière grasse, comme le fromage, qui est un produit du lait important dans le régime alimentaire des Canadiens.

Santé Canada est en voie de mettre la dernière main à un document guide sur les allégations santé au sujet des aliments et de la satiété. Le rôle que jouent les produits du lait sur les plans de la satiété et de l’apport alimentaire est un domaine naissant de la recherche, et l’effet qu’exercent les aliments sur la satiété est un sujet d’actualité qui intéresse l’industrie alimentaire par rapport aux allégations santé. Par conséquent, la recherche dans ce domaine aidera à apporter une corroboration scientifique conformément à ces lignes directrices.

Les résultats d’un examen systématique récemment commandé par les Producteurs laitiers du Canada ont permis de déceler d’importantes lacunes dans la recherche sur le rôle que jouent le lait et les produits du lait dans la santé des os. Plus particulièrement, il s’impose de mener des études bien conçues, notamment des études sur échantillon aléatoire et contrôlé. Ces études sont importantes pour nous aider à mieux comprendre et pour donner la corroboration scientifique nécessaire pour les allégations santé ayant trait au lait et aux produits du lait et à la santé des os.

Par ailleurs, les données de certaines des activités de recherche seront utiles dans la formulation des aliments nouveaux et fonctionnels et fourniront des renseignements dans le contexte canadien, ce qui est particulièrement important pour élaborer de nouvelles allégations santé au Canada.

THÈME 3 : Génétique et génomique laitières

BUTS : Les activités de recherche dans ce domaine contribueront à l’avancement et à l’établissement de systèmes nationaux d’évaluation génétique des caractères importants ayant des incidences sur la productivité, la rentabilité et la compétitivité des bovins laitiers.

PRIORITÉS DE RECHERCHE : Quatre projets s’attacheront à la recherche génétique et génomique débouchant sur : a) l’amélioration génétique pour la productivité et la rentabilité des bovins laitiers, avec insistance sur la santé et la mobilité; b) l’amélioration génétique des propriétés du lait qui touchent la santé humaine; c) l’effet de l’amélioration génétique sur les émissions de GES; et d) l’élaboration et l’application des méthodes génétiques, génomiques et épigénomiques afin d’atteindre ces objectifs.

RÉSULTATS : La génétique des bovins laitiers canadiens est reconnue partout dans le monde pour l’excellent équilibre d’une production élevée combinée à la conformation fonctionnelle nécessaire pour maintenir une telle productivité pendant de nombreuses lactations. Ces caractéristiques visent à maximiser le revenu que peut produire une vache laitière pendant sa vie. La rentabilité d’une vache laitière et d’un troupeau laitier est une fonction à la fois du revenu et des dépenses; les activités déployées dans ces travaux de recherche se concentrent donc sur la réduction des coûts de production, ce qui augmente par conséquent la durabilité de la vache laitière canadienne et sa compétitivité au double échelon national et international.

Les projets visent à tirer parti des possibilités et des occasions de parvenir à une plus grande exactitude dans la sélection génétique, réalisable grâce à des modèles d’évaluation génomique et à des stratégies de sélection génétique connexes.

Portail canadien de la recherche laitière

Les nouveaux résumés de projet sont affichés en ligne dans le Portail canadien de la recherche laitière www.recherchelaitiere.ca. Les Producteurs laitiers canadiens et l’industrie laitière peuvent accéder à l’information sur la recherche laitière et s’abonner à notre bulletin Info recherche laitière pour se tenir au courant des progrès et de l’évolution de la situation.

Laisser un commentaire